Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:04

Cet article s'adresse principalement à tous ceux qui accusent Israël de génocide.... une nouvelle fois avez vous vu ce type de sélection en Israël? NON BIEN SUR

Je suggère que les Juifs survivants, leurs descendants, déposent une demande de procès  au tribunal de la Haye, envers ceux si prompts à accuser Israël et puisque c'est à la mode, utilisons le à notre tour.

Je suis prête à être la première à le faire.

 

Extrait de:

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/selection.htm

 

"Le témoignage d'un S.S: le S.S. Pery Broad, membre de la Gestapo du camp de 1945 à la fin, qui a rédigé un long mémoire sur Birkenau, décrit ainsi une élection immédiate à l'arrivée d'un convoi:

     « Sur une contre-voie de la gare de triage se tient un long train de wagons de marchandises. Les portes coulissantes sont fermées avec des fils de fer plombés. Un détachement de service a pris position autour du train et de la rampe. Les S.S. de la direction du camp de détention font descendre tout le monde du train. Un désordre confus règne sur la rampe. On commence par séparer les maris de leurs femmes. Des scènes d'adieu déchirantes ont lieu. Les époux se séparent, les mères font un dernier signe à leur fils. Les deux colonnes en cinq files avancent à plusieurs mètres l'une de l'autre sur la rampe. Celles qui, en proie à la douleur de l'adieu, essaient de se précipiter pour donner encore une fois la main ou dire quelques paroles de consolation à l'homme aimé sont rejetées par les coups des SS. Puis le médecin S.S. commence à sélectionner ceux qui lui paraissent aptes au travail. Les femmes en charge de petits enfants sont en principe inaptes, ainsi que tous les hommes d'apparence maladive ou délicate. On place à l'arrière des camions des escabeaux, et les gens que le médecin S.S. a classés comme inaptes au travail doivent y monter. Les S.S. du détachement d'accueil les comptent un à un. »
Témoignage du S.S. Pery Broad, Gestapo du camp d'Auschwitz,
cité par E. Kogon, H. Langbein et A.Rückerl, Les Chambres à gaz, secret d'État, Éditions de Minuit, Paris, 1984.

 

 

Un autre témoignage d'une déportée

Denise Holstein avait 17 ans. Elle était monitrice dans un refuge d'enfants juifs. Elle est déportée avec les enfants : 

« Surtout, ne prend pas de gosse dans tes bras ! »

« Nous sommes soixante dans notre wagon, dont une cinquantaine d'enfants et je suis la seule monitrice. Bien sûr, je suis un peu débordée. Heureusement, Beila et des garçons que j'ai connus au centre Lamarck m'apportent leur aide. Quant aux autres adultes, ils sont odieux et ne supportent pas d'être dérangés par les enfants qui, vu le manque de place, les bousculent, font du bruit et se plaignent de la chaleur, de la soif, du manque d'air. Je porte un brassard qui me permet de descendre, quand le train s'arrête, pour aller chercher toute

l'eau que je peux rapporter dans des récipients de fortune et vider les seaux hygiéniques qui, d'ailleurs, ont déjà débordé dans les wagons. J'ai ainsi au moins la chance de pouvoir prendre l'air, boire un peu plus que les autres et faire un brin de toilette. Mais les arrêts sont rares. Dès le premier soir, nous passons le Rhin et le voyage continue, de plus en plus pénible, et toujours sans savoir où nous allons.

La troisième nuit, arrêt brutal. Les portes sont violemment ouvertes et les enfants qui s'étaient, enfin, pour la plupart, endormis, sont réveillés par des hurlements : « Raus ! Schnell ! » (« Dehors ! Vite ! ») II faut les habiller, récupérer un peu partout les affaires des uns et des autres. Ils sont terrorisés, tirés dehors par des hommes en costumes rayés de bagnards qui ne parlent pas français et qui ne laissent personne emporter de bagage. J'en vois un qui a une allure un peu moins sinistre que les autres, quoique la tête rasée et l'air un peu hagard. Il a de grands yeux bleus et il me semble qu'il doit être français. En effet, mais il me dit de remonter dans le wagon, afin qu'on ne voie pas qu'il me parle. Alors, il me dit que nous sommes à Auschwitz, que c'est l'horreur, qu'on doit travailler, qu'il n'y a pas de place pour se coucher, très peu de nourriture, juste de quoi ne pas mourir. Il me dit aussi : « Surtout, ne prends pas de gosse dans les bras ». Je ne comprends pas, je lui demande pourquoi. « Tu comprendras d'ici quelques jours. »
Puis, me montrant les petits : « Tu vois, ça va faire du savon ». Drôles de propos qui, apparemment, ne veulent rien dire. Je pense qu'il est fou. Je lui demande quand même s'il connaît des Holstein dans ce camp. Ça le fait sourire : « Nous sommes peut-être plusieurs millions dans ce camp et je te conseille de ne plus demander de nouvelles de ta famille, de ne plus y penser. »
Cette fois, la situation est terriblement angoissante et, comme en descendant du wagon je vois une petite fille, toute seule, qui pleure, je la prends par la main. L'homme vient vers moi et, sur un ton très autoritaire, me dit : « Tu n'as pas compris ? Ne prends pas d'enfant par la main ! » Alors, le cœur serré, je laisse la petite au milieu de la foule et je marche seule le long de la voie ferrée, comme on nous l'ordonne. Il fait nuit, mais des projecteurs nous éclairent violemment. Un peu plus loin, en travers de la route, il y a cinq ou six Allemands. L'un d'eux, plus grand que les autres, fait des gestes avec sa cravache sans rien dire, tantôt vers la droite, tantôt vers la gauche, je me rends compte que tous les petits enfants partent d'un côté, avec les personnes âgées. De l'autre, il ne doit rester que des gens qui ont environ entre dix-huit et trente-cinq ans. Des familles sont ainsi brutalement séparées, sans aucune explication. Peu importe qu'on soit mari et femme, mère et enfant, frère et sœur. Ce sont des scènes déchirantes, des gens s'accrochent les uns aux autres, mais les Allemands ne se laissent pas attendrir et frappent violemment ceux qui sortent du rang. Terrible sensation de terreur. Ou bien ils envoient du même côté, toujours du côté des enfants, ceux qui ne veulent pas être séparés.
C'est aussi par là que je vois partir mon amie Beila, avec son frère et sa sœur. Et c'est par là que disparaissent les enfants de Louveciennes et des autres centres de l'U.G.I.F., et surtout les neuf petits dont je me suis occupée pendant plusieurs mois, auxquels je me suis tellement attachée.
Tout se passe très vite et je suis incapable de dire si cette scène dure deux heures ou une demi-heure. Tout est rapide, brutal. Les Allemands procèdent à cette sélection avec une grande froideur, comme s'il s'agissait de bestiaux au marché. »

Témoignage du Denise Holstein, déportée au camp d'Auschwitz,
"Je ne vous oublierai jamais, les enfants d'Auschwitz...", Edition n°1, Paris, 1995.

 

 

album1.jpeg

La sélection photographiée par les SS : "l'Album d'Auschwitz"


26 mai 1944, un convoi de Hongrois arrive à Birkenau.
Il s'agit 3500 Juifs venant de la petite ville de Bilke, à l’Est de la Hongrie.
Les photos sont prises par deux SS : Bernhard Walter et Ernst Hoffmann, chargés de l'identité, les seuls à avoir le droit de photographier dans le camp.
Elles furent récupérées par Lili Jacob qui les montra au procès de Francfort en 1964.

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/selection.htm


1. Les portes des wagons viennent d'être ouvertes. Hommes, femmes et enfants descendent du train.

 

album3.jpeg"La file des femmes et des enfants. Les femmes et les enfants ont été séparées des hommes. Ils attendent la sélection. Seules celles qui ne tiennent pas un enfant à la main ou dans les bras ont une chance de survie.
A droite, en tenue rayée, un des membres du kommando du "Canada"

 

 

album6 La file immense qui marche vers la chambre à gaz. Il y a surtout des femmes accompagnées d'enfants et des vieillards.
A gauche, les SS armés surveillent.

 

 

album8.jpg Le kommando du "Canada" commencent déjà à récupérer les affaires de ceux qui vont passer dans la chambre à gaz dans quelques minutes.

 

Ces textes et ces photos sont tous extraits du site http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/selection.htm

Je suggère que nous soyons nombreux à en envoyer copie à Eva Joly and Co....

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yehudit
commenter cet article

commentaires

Lola-de-Lou 06/05/2012 21:08


Il ne faut pas me remercier Yehudit. Défendre Israël est à la fois une joie, un devoir, une justice et surtout un honneur. Avec beaucoup d'émotion, c'est moi qui vous remercie d'exister. Un jour
je l'espère l'Occident et les autres régions du monde comprendront tout ce qu'ils vous doivent, tous les apports successifs et dans tous les domaines, depuis les âges les plus anciens auxquels
vous avez plus que contribué. 


 


Je voudrais cependant signaler une faute de frappe : la Nakba a eu lieu en 1920. L'année de la catastrophe est ainsi appelée à la suite du partage de la région en deux parties, la France au nord,
le Royaume Uni au sud. Les populations comprenaient soudain que leurs lieux de vie allaient être scindés entre les deux grandes puissances de l'époque. Georges Antonius qu'on ne peut suspecter de
sympathie pour les Juifs explique cela très bien. En 1920 il n'était aucunement question d'un "peuple palestinien", si ce n'est pour désigner les plus anciens occupants de la région : les Juifs



 


Longue vie à votre merveilleux pays.

Yehudit 06/05/2012 22:17



Merci Lola pour cette rectification mais re vérification prise ce qui est appelé communément Naqba est bien daté de 1948 Wikpédia je cite:


De l’arabe يوم النكبة, yawm al-nakba (« le jour de
la carastrophe »), désigne l’expulsion des Palestiniens, en 1948, de leurs villes et villages. En Israël, la notion de nakba est évitée, gommée des livres scolaires. On y enseigne que les
Palestiniens ont fui d’eux-mêmes, ou à l’initiative de leurs dirigeants ;


Si les gens qui ne savent rien, faisaient comme toi l'effort de se renseigner...


Nous n'avons pas beaucoup d'amis mais ceux qui nous défendent, comme tu le fais, méritent tout notre respect. Alors je réitère mon merci.




helene 06/05/2012 19:35


Lola Bravo tu lui a cloué le bec lui qui se croyait si savant

Lola-de-Lou 06/05/2012 14:12


À Antisioniste. 


 


Que savez vous exactement de l'histoire de ceux que vous appelez "Palestiniens" ? 


Que savez vous de leur généalogie ? 


Savez vous depuis combien de temps ces "Palestiniens" vivent sur le territoire de ce qui allait devenir entre autre Israël ?


Savez vous pourquoi il y a tous ces Arabes en Israël ?  


Que savez vous sur l'origine des noms des "Palestiniens" ? 


Avez vous lu des comptes-rendus de voyages au cours des siècles, écrits par des marchants, des diplomates, différents voyageurs ? 


Savez vous combien de localités israéliennes, rebaptisées en arabe, portent en fait depuis leur lointaine création des noms tout ce qu'il y a de plus hébreux ? 


Savez vous ce qu'est la Nakba, la véritable Nakba, celle de 1921 et en connaissez vous la raison ? 


J'aimerais que vous répondiez déjà à ces quelques questions.


------------------------------


Venons en aux points précis que vous soulevez dans votre réaction. 


1) La création de l'état d'Israël en 1948. Pouvez vous nous  dire ce que vous savez des événements qui ont IMMÉDIATEMENT suivi cette indépendance ? 


Pouvez vous nous dire ce que vous savez des projets de partages précédents, des raisons de leurs échecs successifs, de la création de la Transjordanie qui est aujourd'hui la Jordanie ? 


Pouvez vous nous dire QUI a accepté le partage proposé en 1947 et qui l'a refusé (et le refuse encore) ? 


Pouvez vous nous dire QUI a demandé aux Arabes qui vivaient là de quitter terres, maisons et biens divers et pourquoi ? 


 


2) La différence de traitement des minorités. 


En quoi consiste-t-elle précisément ? À quelles occasions ? Comment se manifeste-t-elle précisément ? Citez des faits, des lieux, donnez des dates et des noms. 


 


3) La comparaison avec la Shoa. 


Savez vous en quoi a consisté la Shoa et quel était son but ?


Pouvez vous établir des paralèles entre les événements liés à la Shoa et ce qui se passe aujourd'hui en Israël ? Si oui lesquels ?  


Cette allusion à la Shoa est-elle justifiée et en quoi plus précisément ?


 


4) Les attaques de civils sans défense. 


Pouvez vous citer les lieux, jours et heures de ces attaques, ainsi que les raisons qui les ont motivées  et les noms des victimes ? 


5) Le droit international. 


Est-ce bafouer le droit international que vouloir vivre en sécurité dans son pays ? 


Quels sont les actes commis par Israël qui sont suceptibles de bafouer le droit international ? 


Envoyer des kamikazes se faire sauter dans la foule est-ce compatible avec le droit international ? 


Lancer à l'aveugle des missiles sur un pays qui ne doit son faible nombre de victimes qu'à son ingéniosité, est-ce compatible avec le droit international ? 


Si votre voisin qui se donne une allure de pauvre malheureux persiste  dans sa volonté de vous pourrir la vie en laissant ses chiens aboyer, en lançant ses ordures dans votre jardin, en
adossant son tas de fumier à votre clôture, en mettant de la musique à fond jour et nuit, quelle sera votre attitude ? Le laisserez vous faire en ayant pitié de son apparente faiblesse (sachant
tout de même qu'il n'est pas réellement tel qu'il veut paraître, vous l'avez croisé plus d'une fois à l'extérieur au volant d'une fort belle automobile) ? 


Est-ce bafouer le droit international de mettre en prison des terroristes ? 


Est-il conforme au droit international de laisser des enfants aux premières lignes lancer des pierres sur des militaires ? 


Est-il conforme au droit international d'abriter des lance-missiles dans des écoles, des hôpitaux ou tous autres endroits fréquentés par des civils ? 


Est-il conforme au droit international de fournir aux établissements scolaires des ouvrages dans lesquels vos voisins sont comparés à des animaux ? 


Est-il conforme au droit international d'apprendre aux enfants qu'il est légitime de tuer des Juifs ? 


Est-il conforme au droit international de procéder à des mariages "en série", mariages où l'on voit des fillettes de même pas dix ans convoler avec des types qui pourraient être leur père, voire
leur grand père ? 


 


6) Le sionisme et la Terre Promise. 


Savez vous que le sionisme est une idée totalement dégagée de la religion ? 


Savez vous que la Palestine, région administrative ainsi nommée par les Romains au premier siècle EC, a TOUJOURS et SANS INTERRUPTION étée peuplée par des Juifs ? 


Savez vous que les Arabes ne sont arrivés que bien plus tard en contraignant les autochtones à se convertir ou à rester des parias sans droit ni valeur ? 


Savez vous que les derniers maîtres de la Palestine étaient les Ottomans ? 


Pouvez vous nous citer le passage de la "doctrine sioniste" qui prévoit de vider la Judée des non Juifs pour la réserver aux seuls Juifs ?


Savez vous que la France est l'état des Français, pas des catholiques, que l'Allemagne est le pays des Allemands, le Royaume Uni le pays des Britaniques pas des anglicans, et donc qu'Israël a
toute légitimité pour être l'état des Juifs sans qu'il soit question de religion mais uniquement de peuple ? 


Pouvez vous citer le passage de la "doctrine sioniste" où il est question de la "supériorité" de la "race" juive et donc de l'infériorité des autres ? Savez vous par exemple que la France est "la
fille aînée de l'Église" ? 


 


7) La maison de l'autre. 


Savez vous comment et auprès de qui les terrains qui constituent la base d'Israël ont été acquis dès la deuxième moitié du XXième siècle ? 


Que savez vous du statut de Jérusalem jusqu'en 1948 ? 


Savez vous qui vivait à Jérusalem jusqu'à cette date ? 


Savez vous ce qui s'est passé à Jérusalem en 1948 ? 


Savez vous que TOUS les pays européens, la France comme les autres, résultent de conquêtes successives réalisées lors des nombreuses guerres qui ont ensanglanté le continent et que PERSONNE ne
conteste l'appartenance de ces territoires conquis successivement ? 


Savez vous que c'est justement grâce à ces conquêtes que les pays que nous connaissons aujourd'hui se sont constitués ? 


Savez vous ce qui s'est passé en 1967 ? Puis en 1973 ? 


Pouvez vous nous dire pour quelle raison les Arabes qui refusaient les frontières d'alors seraient prêts à les accepter aujourd'hui et pourquoi Israël devrait renoncer à ce qu'il a gagné au prix
de sons sang ? 


 


8) L'état d'Israël. 


Vous nous dites qu'il ne s'agit pas de contester le fait qu'Israël existe, c'est tout à votre honneur. 


Mais pouvez vous nous dire ce qu'affirme le Hamas ? 


Avez vous entendu les multiples déclarations d' Ahmadinedjad ? Avez vous écouté ses diatribes y compris à l'ONU ?  


Avez vous écouté ce qui se dit dans "les cités" ? 


Êtes vous au courant de ce qui se passe en Jordanie ? Et en Égypte ? Et un peu partout dans le monde arabe ? 


 


Alors, cher Antisioniste, posez vous toutes ces questions, et d'autres, et répondez y, non par ce que l'on vous dit, par ce que vous croyez comprendre, par ce que vous lisez dans les journaux,
mais en relisant simplement les livres d'histoire et les récits d'une époque où le sionisme n'existait même pas. Quand vous aurez vu les alliances des uns et des autres, quand vous aurez mis bout
à bout les documents archéologiques et historiques, vous verrez que vos raisons d'être antisionistes ne mènent nulle part. 


Je vous souhaite une excellente journée d'études.


 

Yehudit 06/05/2012 17:51



de nouveau merci Lola. Vous dites être la "goy de service" alors votre comrpéhension, la connaisance de notre histoire fait d'autant plus chaud au coeur!



Lola-de-Lou 06/05/2012 13:02


Je viens de lire votre réaction sur Juif.org. 


Si j'étais vous, je laisserais cet individu déverser ses inepties, ce qui permettra à tous nos amis de lui faire encore une fois remarquer à quel point il se trompe - sans grand espoir certes,
mais c'est à force d'expliquer qu'un jour, peut-être... 


 


Une autre raison est que si les blogs comme le vôtre se ferment aux "autres", quelle que soit leur virulence (dans des limites acceptables cependant) ces "autres" finiront par ne plus venir, par
ne plus lire ce que nous avons à dire, et je reprends ce que j'ai écrit plus haut, même si c'est sans grandes illusions, parfois un argument dit d'une certaine façon ou répété une fois encore
fini par faire mouche... 


Amicalement, Lola, la goy de service ! 

Yehudit 06/05/2012 17:47



OK merci Lola



antisioniste 05/05/2012 16:43


Bonjour,
Tel que je l'indique dans mon pseudo, je suis
profondément antisioniste et je vais vous 
expliquez pourquoi.
Je comprends que vous soyez très attachée à votre culture
juive et à tous les éléments 
historiques qui y sont liée notamment la création de
l'état d'Israël en 1948. Ceci n'est 
pas le problème. Ce que j'aimerais réellement savoir,
c'est la raison pour laquelle vous 
cautionnez un état qui, certes, possède des institutions
démocratiques mais ne se 
comporte pas en conséquence, entendez de manière
démocratique, avec ses minorités arabes. 
Pourquoi un état dont une grande partie des ancêtres de
ses habitants a vécu l'horreur de 
la Shoah fait subir à autrui ce que lui même a subi,
quoique de manière différente ? 
Pourquoi Israël attaque des civils sans défense et bafoue
le droit international de cette 
manière, sans que ne lui soit imposée aucune sanction ?
Tant de questions qui 
contredisent la réalité pacifique de l'état d'Israël que
vous voulez incarner à travers 
votre site. 
En réalité il n'y a qu'à lire la doctrine sioniste pour
se rendre compte qu'il s'agit 
d'une politique colonialiste qui entend exclure tous les
habitants de la Judée, au motif 
d'une terre promise retrouvée. Une politique qui souhaite
un état juif, exclusivement 
juif, sans considération des autres minorités
religieuses. Une politique qui prône la 
supériorité d'un peuple élu de Dieu. Voilà ce qu’Israël
incarne à mes yeux. Pourquoi 
vouloir fermer les yeux sur ce côté obscure de votre pays
?
Enfin, accepteriez-vous, que demain je vienne chez vous,
et que je vous dise: "C'est 
fini, vous n'êtes plus la propriétaire de votre maison,
c'est désormais moi qui vais y 
vivre." ? Vous ne l'accepteriez pas, personne ne
l'accepterais, mais c'est 
malheureusement de cette manière que les Palestiniens ont
été chassée de leur propre 
terre et qu'ils ont été humilié. Il ne faut pas se voiler
la face.
Aujourd'hui, il ne s'agit pas de contester le fait
qu'Israël existe, mais de dire qu'il 

Yehudit 06/05/2012 12:07



Votre haine des Juifs et d'Israël est tellement  bas de gamme que vous ne faites que répéter les traditionnelles accusations, sans la moindre originalité. Ce qui est
"intéressant" c'est que vous ayez choisi pour craché votre venin, l'article sur les chambres à gaz ... comme je l'ai écrit je vous mets au défi de trouver la moindre similitude en Eretz Iraël. Ce
blog riche en réinformation historique devrait vous donner à réfléchir: si vous l'aviez lu, si vous n'étiez pas de mauvaise foi, car qui a été l'envahisseur si ce n'est, entre autres, les arabes,
qui massacrent à tour de bras tout ce qui n'est pas musulman et même entre eux, ce n'est que barbarie! Ne venez pas donner de leçon à Israël!


Quelle est la religion prosélyte, certainement pas le judaïsme mais d'abord la chrétienté ayant massacré, imposé de force la religion chrétienne, puis l'islam a pris le relais, jusqu'à
aujourd'hui, d'autant plus dangereux car possédant des armes de destruction que ne possédait pas la chrétienté.


Vous et autres apôtres de la haine, disparaitrez, comme ont disparu tous les empires qui pourtant se croyaient les plus forts, ont tenté d'asservir le peuple juif, toujours là malgré les
massacres, et le sera encore demain!


Oui Israël est certainement le pays le plus démocratique. Exliquez nous pourquoi tant d'arabes vivent en Israël, tellement mieux que dans n'importe quel pays arabe, que la grande
majorité ne voudrait surtout pas être obligé de vivre dans une possible "palestine"  alors que dans cette même palestine, aucun Juif n'y serait toléré. Judenrein! cela ne vous rappelle rien!
nous si!


Expliquez nous pourquoi le million de Juifs chassés des pays arabes, se sont assimilés dans les pays d'accueil, sans faire de vagues,EUX!


Vous êtes profondément antisioniste, grand bien vous fasse,  On y survivra!



Présentation

  • : Le blog de israel-de-tout-mon-coeur
  • : ISRAEL... combien ces quelques mots renferment d'amour en moi, de passion, de nostalgie, de révoltes aussi! Combien je souffre de voir ce si petit pays aussi vilipendé, critiqué, si incompris, si mal connu. Combien je me révolte de me sentir impuissante à modifier toute cette désinformation. Ici, pour moi, pour ceux qui y jetteront un oeil, je veux crier ma colère, je veux dire mon admiration, je veux parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit
  • Contact

Profil

  • Yehudit
  • Une amoureuse d’Israël, de la Thorah, et de notre peuple: combien ces mots renferment d'amour, de passion, de nostalgie, de révoltes de voir ce petit pays vilipendé, critiqué, mal connu.Je veux crier ma colère, mon admiration, parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit

Recherche