Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 14:24

         Aujourd'hui, journée internationale de la Shoah.

Je ne supporte plus l'hypocrisie des gouvernements et médias, français, et autres, qui s'apitoient, alors qu'ils participent allègrement au développement d'un antisémitisme de plus en plus meurtrier, et à la dénégation de l'état d'Israël.

 

L'histoire reconstituée d'une famille exterminée, la famille Kurzweil, tourne en boucle sur le web, repris par le nouvel Obs.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140123.OBS3609/des-malles-retracent-la-vie-d-une-famille -disparue-a-auschwitz.html

Je souhaiterais mettre ici le commentaire d'une jeune femme Eliane B... il est vrai, il est juste et nous interpelle sur le regain d'antisémitisme que nous traversons aujourd'hui, et notre attitude face à cela.

 

b... eliane a posté le 27 janvier 2014 à 12h01

"Parce qu'ils étaient légalistes, ils essayaient de partir, mais légalement, en obtenant un visa. Ils étaient arrivés en France après avoir, toute leur vie, entendu dire et répéter "Heureux comme Dieu en France" qui depuis l'octroi de la nationalité aux juifs vivant en France était la parole probablement la plus répétée dans toutes les familles juives d'Europe Centrale et de l'Est.
Parce qu'ils croyaient à la Loi! et qu'ils ne croyaient pas que la France puisse trahir!"

 

Eh oui! les Juifs croient à la loi et la respectent très majoritairement.

Ils sont allés, également très majoritairement, se faire recenser dans les mairies... en tant que Juifs, ignorant qu'ils allaient ainsi faciliter le travail d'extermination des nazis, et de leurs sbires, les collabos français.

 

Quelques réfractaires, heureusement, n'ont pas suivi. Ils ne se sont pas fait recenser, ont refusé de porter l'étoile de l'infamie qu'on leur imposait, et qui, comme le recensement,  était destinée à faciliter la tâche de leurs bourreaux, pour mieux les traquer et les exterminer plus commodément et... sans perte de temps, ensuite.
Ils se sont cachés, ont résisté, sont parvenus à s'enfuir et... à survivre.

Beaucoup sont partis en ce qui allait devenir le futur état d'Israël.

De nouveau il y aurait une étoile, mais celle-là, bleue, et symbole de la liberté, de la résistance, de leur identité fièrement retrouvée.

Dans ce petit état,  si villipendé, car jalousé par les nations assassines, ils marcheraient la tête haute, ne raseraient plus les murs, ne se cacheraient plus, et s'ils portaient parfois encore une étoile, celle-là était d'or, d'un or aussi pur que l'était leur fidélité à Tsion.
Ils avaient résisté à la barbarie, ou avaient eu de la chance, qu'importe, ils allaient se débarasser de leurs oripeaux de "sous-hommes", et redevenir des Hébreux.


 

  Comme l'écrit Hannah Papanek " L’histoire de la famille Kurzweil nous donne occasion de réfléchir sur des personnes concrètes qui n’ont pas survécu à la Shoah.

La vraie mémoire a besoin de visages et de noms... et non seulement de chiffres. Il faut tenter de revoir les personnes perdues comme si elles étaient en vie"

  http://www.sfa-auvillar.com/JETE/2009_Auvillar/documents/Papanek_message_FR.pdf

 

  Ce récit est bouleversant. Je vous invite à le lire et à découvrir le visage de ces enfants assassinés. Qu'avaient-ils fait, à part... être nés JUIFS!
Il démontre aussi combien est difficile le travail de reconstruction d'une famille dont tous, ou une grande partie, des membres a disparu.

C'est un devoir de mémoire pourtant, de l'entreprendre.


Je suis de ceux qui cherchent et recherchent,  avec opiniatreté, à reconstituer le destin des siens, mais quelle frustration et douleur... il manque tant de documents. 

Les rares, qui ont survécus au pillage de l'appartement par les nazis, (et "les bons français, trop heureux de participer à la mise à sac), ne donnent que des informations fragmentées. S'ils apportent parfois quelques éléments, auxquels on s'accroche goulûment, ils soulèvent en même temps tant d'autres questions.

 

Je pense créer un autre blog, destiné à la recherche, pour combler ces vides.
Bien sûr je mettrais des documents de ma propre famille dans l'espoir que quelqu'un de par le monde,  me contacte et me donne des informations, peut-être même me permette de retrouver des membres de ma famille, sans doute aux U.S.A ou en Israël. Quel bonheur!
Mais je donnerais la parole  à d'autres qui, comme moi, cherchent et cherchent encore, et encore, sans fin.

 

  Je termine par ce texte déchirant de Primo Levi, qu'une amie, Claude, m'a envoyé:

 

  Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons,
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis,
Considérez si c' est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connaît pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non....
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas :
Gravez ces mots dans votre cœur.
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant ;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre maison s'écroule,
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous.

Primo Levi

 

 

  Je souhaite ajouter ce  lien d'une vidéo à voir ABSOLUMENT:

  http://www.youtube.com/watch?v=FnZu2amHCBg#t=84

 

Je reprends le commentaire du site "desinfos ":

"Tzudik Greenwald présente son clip sur la Shoah (lundi 27 janvier 2014-Chiourim.com)

Hazan de la Grande synagogue de Francfort, il a décidé de réaliser son clip sur le site du camp de la mort d'Auschwitz.
Dans un décor sinistre, avec des images atroces qui défilent en arrière-plan, il chante le calvaire des victimes de la barbarie nazie qui ont continué à sanctifier le nom de D.malgré leurs terribles souffrances."

 

il n'y a rien d'autre à ajouter et quand vous l'aurez entendu... vous ne pourrez que prier et, je vous le souhaite, rejoindre l'étoile bleue qui flotte sur les drapeaux de l'état, juif, d'Israël.

 

 

  images

 

 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yehudit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de israel-de-tout-mon-coeur
  • : ISRAEL... combien ces quelques mots renferment d'amour en moi, de passion, de nostalgie, de révoltes aussi! Combien je souffre de voir ce si petit pays aussi vilipendé, critiqué, si incompris, si mal connu. Combien je me révolte de me sentir impuissante à modifier toute cette désinformation. Ici, pour moi, pour ceux qui y jetteront un oeil, je veux crier ma colère, je veux dire mon admiration, je veux parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit
  • Contact

Profil

  • Yehudit
  • Une amoureuse d’Israël, de la Thorah, et de notre peuple: combien ces mots renferment d'amour, de passion, de nostalgie, de révoltes de voir ce petit pays vilipendé, critiqué, mal connu.Je veux crier ma colère, mon admiration, parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit

Recherche