Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 10:36

    Je réfléchissais à l'impact des mots utilisés dans le processus de désinformation.

    Un exemple, banal... combien d'entre nous utilisent, sans même y prendre garde, les termes de "Territoires"  (encore heureux quand ils n'y ajoutent pas l'épithète "occupés" alors qu'ils devraient utiliser les bons termes qui sont : Judée samarie ou encore mieux Yehuda ve Shomron, en hébreu...

 

    Ils ne réalisent pas que, ce faisant, ils participent avec les manipulateurs de l'Histoire, à ratifier la conquête des légions arabes, qui, envahissant notre pays et annexant la portion conquise, a conduit au désastre dont nous supportons aujourd'hui les conséquences.

    Pour contrer ce phénomène il est urgent de connaître, et faire connaître, notre Histoire, s'en imprégner, et  s'affranchir de cet antisémitisme si pernicieux qu'il dénature même chez nous notre manière de nous exprimer.

 

    J'ai envie de hurler à chaque fois que j'entends un Juif parler de Territoires!! pourquoi?

 

   - parce que la conquête par les légions arabes de Transjordanie de Yehuda ve Shomron, l'occupation de Jérusalem, a imposé aux Juifs l'interdiction de venir prier au Kotel (murs des lamentations... terme, soit dit en passant, utilisé par les britanniques qui avaient bien remarqué!!! la détresse des Juifs à ne pouvoir accéder librement à leur seul lieu saint)

   - parce que l'occupant arabe, non content d'empêcher son accès, a vandalisé, souillé le devant du Kotel, allant jusqu'à y installer latrines, écuries, avec les pierres des tombes, profanées du Mont des Oliviers.

 

     Belle occupation en vérité que celle qui ne consiste qu'à détruire, profaner, vandaliser.
    Et c'est cela que l'on nous demande de rééditer en nous proposant, non, en cherchant à nous imposer, le partage de Jérusalem!

    Et il se trouve des Juifs pour y adhérer... incroyable!!! INDECENT...

    Ont-ils la mémoire si courte,!

    Combien de souffrances pourtant entre 1948 et 1967 où, enfin les Juifs en pleurant, ont pu enfin toucher les pierres tant aimées. Des pierres, juste des pierres, mais quelles pierres! celles de l'enceinte extérieure du Temple, notre seul et unique lieu saint, celui dont le souvenir nous a soutenus durant ces millénaires d'exil, de persécutions, de massacres nombreux et varié, tant il est vrai que la cruauté de nos ennemis est infinie, leur rage à ne pouvoir nous exterminer les obsédant depuis plus de deux mille ans.

 

    Alors lutter pour que soient utiliser les bons termes est le premier pas. Nos ennemis le savent... ils savent taper où çà fait mal, ils nous imitent, reprenant à leur compte les moments les plus difficile de notre Histoire. C'est ainsi qu'ils la réécrive, nous faisant passer pour des conquérants alors que ce sont EUX les spoliateurs, les envahisseurs! et s'il y a, de nouveau, des personnes qui se conduisent comme des nazis, ce sont bien eux et non les israéliens.

    Le sionisme  est un mot qu'il ne faudrait que murmurer... sous peine de se faire insulter, pour le mieux, le pire étant de se faire tabasser par des cohortes de délinquants qui ne demanderaient pas mieux que de réécrire les pogroms d'Europe de l'est!

    Mais le sionisme dont je parlerais très prochainement, ne date pas d'hier. Le sionisme a existé dès la première diaspora, dès le premier éloignement de la terre chérie, dès les premières destructions du Temple, dès les premières déportations.

    Il est temps de le réhabiliter également et ne pas avoir peur de dire, d'affirmer " Je suis SIONISTE" car être sioniste c'est dire que:

 

    Le peuple juif a le droit comme tout un chacun, à sa terre, que celle ci, bien qu'amputée, par la grâce des colonisateurs européens, (qui feraient mieux de garder profil bas aujourd'hui ayant assez fait de dégâts par leur écriture de nouveaux pays, de nouvelles frontières, dans leur soif de pouvoir), s'appelle ISRAEL, et que personne, dorénavant, n'en chassera ses légitimes ocupants: les JUIFS.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yehudit
commenter cet article

commentaires

Yehudit 01/08/2011 00:13



Merci David d'avoir donné le lien sur Akdem. J'ai regardé avec beaucoup d'intérêt la conférence d'Emmanuel Navon qui conforte ce que j'ai écrit sur l'occupation illégale par la Jordanie de la
Judée Samarie mais qui n'a jamais été contestée par quiconque et regrette fortement également l'utilisation même en Israël des termes de territoires occupés. Comme il dit si nous ne remettons pas
les pendules à l'heure, personne ne le fera à notre place


J'ai beaucoup apprécié sa démonstration de la manière dont les organisations terroristes qui prônent dans les gouvernement, pour ne pas dire dictatures, des pays arabes, totalitaires, récupèrent
et manipulent le droit international pour le retourner contre Israël, grâce à l'inversion des faits.


Je conseille à tous les lecteurs de regarder cette vidéo.



Davidelie 31/07/2011 14:23



Concernant la "Réflexion sur le poids des mots", une conférence me semble assez interressante, dont voici le lien : Le Droit international instrumentalisé contre Israel http://www.akadem.org/sommaire/themes/politique/module_9967.php



Présentation

  • : Le blog de israel-de-tout-mon-coeur
  • : ISRAEL... combien ces quelques mots renferment d'amour en moi, de passion, de nostalgie, de révoltes aussi! Combien je souffre de voir ce si petit pays aussi vilipendé, critiqué, si incompris, si mal connu. Combien je me révolte de me sentir impuissante à modifier toute cette désinformation. Ici, pour moi, pour ceux qui y jetteront un oeil, je veux crier ma colère, je veux dire mon admiration, je veux parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit
  • Contact

Profil

  • Yehudit
  • Une amoureuse d’Israël, de la Thorah, et de notre peuple: combien ces mots renferment d'amour, de passion, de nostalgie, de révoltes de voir ce petit pays vilipendé, critiqué, mal connu.Je veux crier ma colère, mon admiration, parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit

Recherche