Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 10:35

QUAND LA DESINFORMATION FAIT FORCE DE LOI !!!

 


La désinformation n’est pas seulement la transmission d’informations erronées, mais aussi, en l’induisant en erreur, la manipulation du lecteur.

Il en est une, totalement flagrante, qui, jour après jour, imprègne de manière assassine, conditionne aux pires extrémismes, justifie les crimes les plus abjects : le conflit israélo-arabe appelé, à tort, israélo-palestinien.

Je tiens à le corriger : il n’y a pas de conflit israélo-palestinien, les « palestiniens » ne sont pas un peuple, mais des arabes qui, vivant sur l’ancienne Palestine mandataire (au même titre que les Juifs d’alors), ont quitté la région une fois que, devenue Israël, les pays arabes, la jouxtant, lui déclaraient une guerre sans merci, dès la minute suivant sa reconnaissance. Ces pays persuadèrent ces arabes de partir, pour revenir en vainqueurs, une fois les Juifs jetés à la mer. Hélas pour eux, leurs projets funestes ne se réalisèrent pas. Depuis lors, leurs tentatives d’extermination se soldant à chaque fois par de cuisants échecs, ils utilisèrent cette population, refusant de l’intégrer, allant même jusqu’à la massacrer (septembre noir), pour régler à leur place ce qu’avait d’insupportable la présence juive. Les palestiniens sont une invention pure et simple des arabes ne pouvant exterminer les Juifs par des guerres classiques.


Ce n’est qu’en 1963, qu’Arafat, chassé de divers pays arabes, créa l’organisation de libération de la Palestine (l’OLP)  et que les attentats, les intifadas se succèdent, les mouvements extrémistes aussi. Tout leur est bon pour transformer en réalité leurs fantasmes d’anéantissement. Ce n’est qu’à partir de là que, grâce à une publicité savamment orchestrée, relayée par les médias plus ou moins( ?) antisémites de l’occident, se greffa toute une mythologie de « peuple » palestinien, chassé de sa terre, que les terroristes se virent soudainement attribuer le titre de  « combattants » leur donnant par voie de conséquence, toute justification pour commettre les pires attentats, afin de chasser les « colons » juifs des terres qui leur auraient été « volées »  Or ces terres qui appartenaient déjà aux hébreux, de par leur Histoire, n’ont pas été volées (sauf par les envahisseurs successifs), mais achetées, aux conquérants ottomans qui les détenaient, et les vendaient tantôt aux uns, tantôt aux autres.

Pour information enfin, nombre de ces « arabes » ex palestiniens étaient venus sur les traces des Juifs, profitant de la manne qu’ils offraient, lorsque ces derniers, progressivement, revenaient sur leur terre, l’exploitant, l’enrichissant, car le retour des hébreux sur leur terre, (où malgré tout un nombre non négligeable avait pu se maintenir), ne s’était pas réalisé sur une terre prospère, mais sur un territoire exsangue, aride, vide des nombreux habitants, JUIFS, qui auraient dû y prospérer (s’il n’y avait pas eu les déportations babylonienne et romaine, le Temple deux fois détruit) En résumé :

 

 IL N’Y A NI PEUPLE PALESTINIEN, NI TERRES VOLEES,

Et donc… pas de « colons »

 

Les Israéliens ont donc tous les droits pour habiter ces terres qui portent leur nom et qu’on leur conteste.

 

 

Ceci nous amène à parler du sionisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yehudit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de israel-de-tout-mon-coeur
  • : ISRAEL... combien ces quelques mots renferment d'amour en moi, de passion, de nostalgie, de révoltes aussi! Combien je souffre de voir ce si petit pays aussi vilipendé, critiqué, si incompris, si mal connu. Combien je me révolte de me sentir impuissante à modifier toute cette désinformation. Ici, pour moi, pour ceux qui y jetteront un oeil, je veux crier ma colère, je veux dire mon admiration, je veux parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit
  • Contact

Profil

  • Yehudit
  • Une amoureuse d’Israël, de la Thorah, et de notre peuple: combien ces mots renferment d'amour, de passion, de nostalgie, de révoltes de voir ce petit pays vilipendé, critiqué, mal connu.Je veux crier ma colère, mon admiration, parler en toute liberté, informer, établir une passerelle Yehudit

Recherche